Connect with us

Que recherchez-vous ?

Actu

Confinement : le Zoo de La Flèche en difficulté

Confinement : Le Zoo de La Flèche en difficulté

Suite à la pandémie de Covid-19, le Zoo de La Flèche s’est vu contraint de fermer ses portes. Cette situation inédite a engendré des conséquences économiques inquiétantes. Aucune date de réouverture n’a pour le moment été annoncée.

Une situation financière alarmante

Le zoo Sarthois, qui a fermé ses portes le 15 mars 2020, accueille habituellement 400 000 visiteurs tous les ans. C’est un des sites touristiques majeurs du Pays de la Loire. Avec sa fermeture dès le début du confinement, le zoo doit faire face à une perte de recette qui intervient à un moment charnière de l’année : l’ouverture de la période estivale. Le parc estime perdre 35% de son chiffre d’affaires habituel entre avril et juin, soit une perte de presque 4 millions d’euros. Céline Talineau, la directrice du parc, évalue que cette perte sera de 60% d’ici la fin septembre.

Pour faire face à cette situation inhabituelle, le zoo a dû réorganiser son personnel. 20% des salariés continuent à travailler et à se rendre sur place pour entretenir le parc et s’occuper des animaux, soit une trentaine de personnes. 60 saisonniers avaient quant à eux été recrutés par le zoo et restent, à ce jour, toujours en attente d’informations sur la date de début de leur prise de poste.

Aucune date de réouverture pour les parcs zoologiques n’a pour le moment été annoncée par le gouvernement.

De nombreuses annulations et reports pour les lodges du parc

Le zoo de La Flèche connait un grand succès, notamment grâce à l’émission de télévision « Une saison au zoo » pour lequel il ouvre ses portes depuis 2014. Son succès est également dû à ses Lodges : des hébergements haut de gamme, permettant aux visiteurs de dormir à proximité des animaux, qui sont parfois réservés plus d’un an à l’avance.  Ce sont près de 20 « Safari Lodges » qui sont actuellement à l’arrêt, ce qui pourrait alourdir la perte de chiffre d’affaires annuel de 40 à 50%. Des reports et des remboursements ont été proposés aux clients ayant déjà effectué des réservations. Le parc ignore actuellement toujours quand il sera possible de les ré-ouvrir.

Le confinement a également mis à mal le dernier projet du parc : l’agrandissement de l’enclos des ours polaires. Sa surface devait être triplée, permettant l’accueil d’une nouvelle femelle. Le chantier a dû s’arrêter à mi-parcours et sa date de reprise reste incertaine.

Pour faire face à cette situation financière complexe et aux charges qui elles, continuent à s’accumuler, le zoo de Flèche réfléchit à suivre l’exemple de certains autres zoo et de faire appel à des associations et des collectivités pour obtenir des aides financières.

Malgré ce bilan inquiétant, il reste une bonne nouvelle pour les animaux. Le zoo n’a rencontré aucune pénurie ou difficulté pour continuer à les nourrir et leur apporter des soins.

Écrit par

Rédactrice professionnelle depuis 2017, je prends la plume pour parler des sujets qui me tiennent à coeur : petite enfance, jardinage, bien-être ou encore écologie. Retrouvez mes articles prêts-à-publier sur la plateforme Wriiters

Vous aimerez aussi

Internet

Si vous aviez encore un doute : l’être humain est inventif et plein de ressources. C’est d’autant plus le cas quand une pandémie submerge...

Littérature

Tandis que nos amis les bourgeois s’étalaient en journaux bucoliques dans nos grands quotidiens subventionnés par nos impôts, la France vivait une version différente...

Musique

Matt Bellamy, le frontman de Muse, vient de dévoiler un nouveau single solo, Tomorrow’s World (le monde de demain), composé durant le confinement. Avec...

Actu

Sommaire1 Arrêtons de vouloir trop en faire !1.1 Profiter de cette opportunité qui nous est offerte1.2 Faire le minimum, c’est déjà beaucoup Arrêtons de vouloir...

Soutenez le magazine