Après un accident de la route, la vie est parfois chamboulée pour la victime elle-même et pour ses proches. Un conducteur n’a pas respecté le code de la route et cause un préjudice à un autre. Il est alors important de s’entourer au mieux d’experts spécialistes du sujet, notamment en ce qui concerne l’indemnisation des victimes. Il y a l’assurance bien sûr, mais il est également possible de faire appel à un avocat spécialisé pour se défendre au mieux, et bénéficier d’indemnisations plus avantageuses.

Les assurances, une procédure plus simple mais…

La solution la plus simple, et la plus couramment répandue, est de laisser le dossier entre les mains des assureurs, celui de la victime et celui du conducteur responsable de l’accident. Il s’agit d’une procédure gratuite, qui peut s’avérer plus simple pour la victime en termes de gestion. Cependant, celle-ci peut y perdre au niveau des indemnisation et ce, pour plusieurs raisons. Déjà, l’assureur peut être identique entre les deux parties, auquel cas, il n’a aucun intérêt à déterminer le maximum des indemnités à verser. Ou bien, ils peuvent appartenir au même groupe, la concentration étant importante dans ce secteur très concurrentiel.

Par ailleurs, les compagnies d’assurance ont tendance à niveler le montant d’indemnisation à la baisse, puisque statistiquement, elles sont à tour de rôle assureur de la victime et du conducteur responsable. Cette procédure défavorise régulièrement la victime, qui a intérêt à faire appel à un avocat spécialisé dans les accidents de la route.

Faire appel à un expert qui garantit toute indépendance

Faire appel à un expert maximise les chances, pour la victime de l’accident de la route, d’obtenir des indemnités liées au préjudice corporel plus importantes. En effet, ces avocats connaissent parfaitement les rouages de ces dossiers souvent complexes et ils maîtrisent les approches à tenir envers les tribunaux.

En contactant un avocat spécialiste des accidents de la route, la victime s’assure par ailleurs une grande indépendance, contrairement aux assurances. Là où ces dernières couvrent tantôt la victime tantôt le conducteur responsable, l’avocat est toujours du côté des victimes

Buzze moi