Connect with us

Que recherchez-vous ?

Instant de Wriitous

Wriit’Apero S01-EP01 : « Qui sont les Fellow Jitster ? »

[Générique qui claque]

Il aura suffi d’un appel bref du chef pour que la meute se réunisse. Un mot d’ordre simple et clair, impossible à mésinterpréter. Quelque chose de rassembleur qui ferait sans nul doute consensus :

Il avait juste 21 minutes d’avance sur l’horaire. Et peut-être bien un ou deux verres sur nous.

Une partie des wriitous était là

Sans surprise, c’est essentiellement les habitués du canal « Canapé » du Slack qui étaient là. Ceux qui squattent et floodent d’ordinaire notre outil de discussion professionnelle étaient ceux qui squattaient et floodaient désormais notre outil de discussion informelle. Et même que ça picolait en râlant sur ces gens qui avaient apporté des chips (pour changer des râlages sur les gens qui ne savent pas lire nos guidelines).

La France entière, la France des Wriitous, se réunissait avec plus ou moins de retard pour certaines.

« Plus que moins », car il aura fallu attendre presque une heure pour que Camille G daigne se pointer, après avoir joué la carte de la panne de réveil. A 18h passé, notez bien. Mais d’autres invoquèrent des problèmes de connexion pour tenter de nous rejoindre  en guise de justification de leur absence (quand ce n’était pas l’excuse ultime d’une vie familiale prenante – quelle vaste fumisterie).

Mais l’absence d’une bonne couverture réseau en France un samedi de long week-end a fait de gros ravages. Jusqu’au chef lui-même qui s’est retrouvé à freeze complètement lors d’un monologue qui tenait en haleine ses équipes (Non. La preuve en est : personne ne se souvient du contenu dudit monologue). Assez pour que Niko, inquiet sans doute de le perdre, fasse une capture d’écran pour immortaliser l’essence de notre Grand Leader (Gloire à lui), histoire qu’on puise dans cette image la force qu’il nous faut dans nos grands moments de doute.

Ne sentez-vous pas, vous aussi, l’envie de faire confiance à cet entrepreneur de talent en achetant du contenu clef en main sur Wriiters ? (Qui a dit qu’on pouvait pas faire du placement de produit dans une série… ? Et Starbucks et Game of Thrones, alors ?!)

La team Wriiters aussi barrée à l’oral qu’à l’écrit

Vers le milieu de l’épisode, puisqu’on avait déjà comme péripéties des tentatives de reconnexion et de gros lags. Qu’on avait eu différentes arrivées plus ou moins tardives, deux éléments perturbateurs vinrent à (re)lancer le suspens : nous avions deux personnes inconnues, sans photo de profil, sans nom, qui nous écoutaient. Des « Fellow Jitsters » comme l’appelle la solution que nous utilisons, et qui n’avait de « camarades » que la prétention.

Qui était-ce ? D’où venait-ce ? Est-ce que la concurrence à force de se sentir espionnée se mettait à nous espionner à son tour ? Est-ce que la NASA, appâtée par la promesse d’un Vince à poil s’était branchée illico sur notre apéro ?

Nous n’avons guère cherché longtemps avant que Niko, discrètement sur le Slack, pour que ces inconnus ne nous repèrent pas, demandât avec tact :

Dégagés manu militari par notre Grand Leader (Gloire à lui), le mystère de leur identité resta entier, et Vincent, rassuré et à l’aise, tomba la chemise.

Mais la NASA – qu’on ne vire pas comme ça, vous vous en doutez – nous niqua sa connexion en représailles. Dès que Vince tentait de parler, le son et l’image sautaient. Si la NASA ne pouvait l’avoir, alors personne ne l’aurait ! (A noter que ses problèmes de Wifi se sont arrêtés dès qu’il a remis son haut…)

Ceci signait plus ou moins la fin de cette première édition du Wriit’Apéro qui se termina surtout par une promesse : recommencer.

Toute bonne série a son pilote, on ne sait juste pas s’il est dans l’avion

Alors oui, nos héros auront bien tenté de discuter du travail, l’oral facilitant les échanges. Notre Grand Leader (Gloire à lui) avait même préparé un petit post-it avec des questions (ledit post-it est d’ailleurs en vente dans notre boutique de produits dérivés autour de la série). Mais à part se mettre d’accord que nous étions samedi, qu’on était en train de boire, et que Vincent avait des tendances exhib’, nous n’avons guère avancé sur nos sujets.

On avait donc des plots en cours, de quoi filer un peu la narration sur plusieurs épisodes et c’est là que Rodrigue proposa de faire ça chaque mois.

Avec ou sans post-it ? Avec ou sans chemise ? Il faudra faire plus fort que ce premier épisode pour vous tenir en haleine, trouver des rebondissements plus croustillants. Terminer les sessions par des questions qui resteraient dans la tête un long moment.

 

C’est vrai, si on faisait ça en vrai, qu’est-ce que ça donnerait… ?

Écrit par

Compte de la Team Wriiters, pour les communications non officielles sur les événements de l'entreprise. Ce rôle d'auteur sur Buzz-le nous permet de discuter sans devoir mettre de costard, car on n'aime pas ça :)

Vous aimerez aussi

Soutenez le magazine