Connect with us

Que recherchez-vous ?

Actu

Un nouveau label pour optimiser le maintien à domicile

Quitter le domicile est une éventualité envisagée par tous, même les plus jeunes se posent cette question du maintien à la maison. Avec cette population vieillissante, il est impératif de trouver des solutions.

Même pour les malades de l’Alzheimer, la question du maintien se pose

Les jeunes se projettent et pensent à cette période de la vie qui s’avère être moins enthousiasmante. Lorsque la perte d’autonomie est au rendez-vous, il est relativement difficile de vivre dans cette maison qui n’est absolument pas adaptée. Cela est valable pour les seniors et ceux victimes de la maladie d’Alzheimer. Cette dernière entraîne un isolement très difficile à gérer par les patients et les proches. La question du maintien à domicile est donc complexe, les familles doivent envisager un placement dans un établissement spécialisé ou choisir des aidants qui resteront auprès du patient.

Mettre en place les moyens nécessaires pour faciliter le quotidien

En parallèle, la perte d’autonomie touche aussi les personnes âgées qui peuvent avoir des difficultés pour se mouvoir. Il est donc indispensable d’opter pour un aménagement adéquat pour que l’environnement réponde à des exigences très claires. Le label HS2 est un gage de qualité pour les logements neufs ou rénovés. Ces derniers ont été étudiés en conséquence afin d’adapter la circulation, car aucun obstacle ne doit se dresser sur le chemin des seniors susceptibles de subir une chute. Cet organisme propose aux bailleurs ou aux collectivités territoriales de miser sur des équipements ainsi que des services adéquats. Les ambitions pour cette labellisation sont significatives, l'entreprise veut prolonger le maintien à domicile au minimum de trois ans.

Un aménagement adapté demande jusqu’à 12 000 euros

Pour les seniors les moins dépendants, il est tout à fait possible d’atteindre six années supplémentaires. Les spécialistes se déplacent afin d’étudier les possibilités offertes par la maison ou l’appartement. Ils peuvent ainsi le sécuriser au maximum tout en l’adaptant aux contraintes. Certes, cet aménagement demande un investissement relativement conséquent. Il faut prévoir être 6000 et 12 000 euros, mais ce montant sera dans tous les cas plus faible que celui demandé par une maison de retraite par exemple.

Si vous décidez de placer un senior dans une structure spécialisée, le coût sera beaucoup plus élevé. Ce label est donc à la fois un gage de qualité et une promesse d’économies. De plus, le senior pourra continuer à vivre chez lui.

Écrit par

Éditrice de magazine ! Rédactrice Web dans le domaine de la mode, les tendances GeeK et les chaussures, surtout les chaussures.

Vous aimerez aussi

Soutenez le magazine