Connect with us

Que recherchez-vous ?

Santé

Un tiers des patients atteints de cancer consomment du cannabis au Canada

Au Canada, la consommation de cannabis légal se démocratise auprès des personnes souffrant de cancer. Qu’est-ce qui explique ce phénomène ?

Un usage qui se généralise

Les chiffres sont sans appel. Un tiers des patients souffrant d’un cancer au Canada ont consommé du cannabis en 2016. Ce taux n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Entre 2007 et 2008, il n’était que de 27,7%.

Ces données nous proviennent d’une étude* qui a été publiée dans la revue Expert Reviews in Pharmacoeconomics & Outcome Research en décembre 2020. Elle a été menée par Omar Abdel-Rahman, chercheur de l’Université de l’Alberta à Edmonton entre 2007 et 2016 sur 4667 personnes. Il a collecté et analysé les données reportées par l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), une enquête transversale qui collecte des informations sur l’utilisation des soins et les déterminants de santé.

D’autres recherches confirment cette tendance. Une étude similaire, effectuée sur des patients atteints de cancer au Michigan (États-Unis) par le bureau d’hématologie et d’oncologie de l’hôpital Beaumont en 2018, a révélé les mêmes résultats. Sur 188 patients interrogés, 25% ont déclaré consommer du cannabis à des fins médicales. Son usagz par les personnes souffrant de cancer ne semble donc pas uniquement concerner le Canada.

Il est également intéressant de noter que cette consommation semble propre à un certain contexte démographique. Omar Abdel-Rahman précise en effet qu’«Une histoire de consommation de cannabis est associée à un âge plus jeune, au sexe masculin, à la race blanche, au statut de non marié et à un revenu plus élevé.».

Au Canada, l’usage de cannabis à des fins médicales est entièrement légal depuis 2001. En 2018, l’usage récréatif et la vente aux personnes majeurs ont également été légalisés.

Pourquoi consommer du cannabis légal quand l’on souffre d’un cancer ?

Le cancer induit de nombreux symptômes indésirables. La consommation de cannabis légal permettrait aux patients de mieux les tolérer au quotidien.

Une étude **, menée par le centre du traitement de la douleur et des symptômes/soins palliatifs de Vancouver (au Canada) s’est penchée sur les raisons de consommation des patients. Sur 821 participants, 28% ont indiqué avoir déjà consommé du cannabis légal par le passé, et 23% ont précisé en utiliser uniquement pour un usage médical. Seuls 31% disposaient d’une autorisation médicale. Plus d’un quart d’entre eux a également indiqué en consommer pour traiter leur cancer ou pour mieux gérer ses symptômes.

En France, l’usage de cannabis légal est interdit. Il reste néanmoins possible de consommer du CBD : un cannabinoïde non psychoactif qui aiderait également à soulager plusieurs des effets indésirables du cancer, comme :

  • La douleur,
  • Les troubles du sommeil,
  • La perte d’appétit,
  • Les inflammations,
  • L’anxiété.

Le CBD permet également de soulager les nausées et vomissements, qui sont fréquemment ressentis durant la radiothérapie et la chimiothérapie.

 

Sources :

* https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33216657/
** https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31548810/

Écrit par

Rédactrice professionnelle depuis 2017, je prends la plume pour parler des sujets qui me tiennent à coeur : petite enfance, jardinage, bien-être ou encore écologie. Retrouvez mes articles prêts-à-publier sur la plateforme Wriiters

Vous aimerez aussi

Soutenez le magazine