Connect with us

Que recherchez-vous ?

Famille

Les seuls conseils que l’on devrait donner aux jeunes parents

Les seuls conseils que l'on devrait donner aux jeunes parents

Devenir parent est une expérience à part qui peut être effrayante. Tout jeune parent s’est demandé au moins une fois : vais-je être à la hauteur ?

Faites-vous confiance

C’est surement la chose la plus importante. VOUS êtes le parent. Bien que ce ne soit pas évident, surtout durant les premiers jours, écoutez vous et faites vous confiance. Votre intuition sera souvent la bonne.

En tant que parent, nous l’avons tous déjà vécu. Les remarques de belle-maman sur notre façon de changer la couche de bébé, cet article avant-gardiste sur internet qui nous fait penser que notre façon de nourrir notre enfant est totalement erronée, ou encore ce commentaire dans la rue d’un inconnu sur la tenue de bébé, trop ou pas assez chaude à son gout… tous peuvent semer le doute dans notre esprit et nous donner l’impression d’être un mauvais parent. C’est un sentiment douloureux et complexe à gérer.

Ne vous laissez pas déstabiliser par les commentaires non consentis auxquels vous pouvez être assujettis. N’oubliez pas de vous faire confiance. Pour votre bébé, qui de mieux placé que ses propres parents, vous, qui l’avez porté, vu naître, et accompagné depuis la première minute de sa vie pour savoir ce qui est bon pour lui ?

… Mais n’ayez pas honte de demander de l’aide

Parfois, vous aurez peut-être besoin d’aide. Ce n’est pas si simple d’être parent ! Que faire pour que bébé arrête de pleurer ? Il a de l’acné du nourrisson, c’est grave ? Et il ne s’endort pas tout seul, comment faire ? N’ayez pas honte de poser certaines questions. Vous savez, celles pour lesquelles vous n’avez pas de réponse et qui vous semblent peut être trop bêtes pour être posées. Sachez qu’il n’y a pas de question bête !

Il y a également ces moments ou l’on se sent totalement désoeuvré. Bébé ne cesse de pleurer ou de se réveiller toute la nuit, ce qui met les nerfs à rude épreuve. Fatigue et stress sont toujours compliqués à gérer, d’autant plus quand la cause est notre propre enfant, qui, de surcroit, ne peut pas nous donner l’origine du problème ou nous dire quoi faire pour le soulager. Ne vous sentez pas coupable d’être exténué ou à bout nerveusement. Et si vous n’en pouvez plus, n’hésitez pas à demander de l’aide pour pouvoir souffler un peu. Un proche ou un babbysitter peut prendre le relais quelques heures avant que vous ne fassiez un geste, sous le coup de la fatigue, que vous pourriez regretter.

L’erreur est humaine

Des erreurs, nous en faisons tous. Inutile de se voiler la face : OUI, vous en ferez. Est-ce que c’est grave ? Non, à condition d’être bienveillant bien sûr. L’erreur permet d’apprendre et d’avancer : vous ferez mieux la prochaine fois ! Avoir de bonnes intentions avec votre enfant ne suffit pas toujours. Chaque expérience de parent et chaque situation est différente, il n’existe pas de règle universelle à appliquer pour être un bon parent. Et pour cause, la parentalité, ce n’est pas un métier. Vous ne débutez pas avec un savoir-faire et des compétences innées que vous n’avez plus qu’à appliquer pour bien faire les choses. C’est quelque chose d’intuitif que vous construirez au fur et à mesure de vos erreurs et de vos réussites.

Profitez de ces occasions pour retenir des leçons qui seront profitables pour la prochaine fois, et surtout, ne vous culpabilisez pas.

 

À lire sur le même sujet : Working Moms : stop aux clichés, la mère parfaite n’existe pas !

Écrit par

Rédactrice professionnelle depuis 2017, je prends la plume pour parler des sujets qui me tiennent à coeur : petite enfance, jardinage, bien-être ou encore écologie. Retrouvez mes articles prêts-à-publier sur la plateforme Wriiters

Vous aimerez aussi

Soutenez le magazine