Connect with us

Que recherchez-vous ?

Séries

Les multiples vies de Ragnar Lodbrok

Les innombrables anachronismes de la série Vikings ont du faire sursauter plus d’un amateur d’histoire ancienne. Eh bien, les scénaristes n’en sont pas toujours responsables, surtout pour les premières saisons. Ils piochent en effet dans les sagas islandaises du Moyen Âge qui réinventaient l’histoire scandinave sous un jour plus compatible avec la chrétienté. Et agrémentent leurs emprunts avec leurs propres développements scénaristiques : beaucoup de violence et un peu de romanesque. Un décryptage pour éviter le mal de tête.

Moines islandais versus sources d’époque

Á propos des errements chronologiques de la série, les scénaristes se sont défendus en prétendant que l’âge viking (VIIIe / XIe siècles) était mal connu des historiens. Non seulement l’affirmation peut être facilement contredite mais surtout elle entraîne une question ingénue : est-ce un argument pour ajouter anachronismes et confusions supplémentaires pour les besoins du scénario ? A la décharge des auteurs, la vision contemporaine des Vikings souffre de deux déformations majeures, l’une locale, l’autre chrétienne.

Sources scandinaves

Il n’y a pas de sources d’époque côté scandinave puisqu’il n’y a pas encore d’écriture. Les runes, dont les restes archéologiques sont rares, se présentaient sous forme de courtes inscriptions d’inspiration pratique, littéraire ou magique et n’avaient pas vocation à fixer des récits. L’histoire scandinave version locale sera en fait écrite à partir de la tradition orale par des moines islandais du XIIe/XIIIe siècle, notamment le fameux Snorri Sturluson, auteur de L’Ancienne Edda, principale source du mythe cosmogonique scandinave.

Snorri a des ambitions pédagogiques : il précise dans son ouvrage qu’il ne se trouve plus guère de scalde maîtrisant les 100 mètres différents (glups…) de la poésie traditionnelle… Et il entend bien remédier à ce grave manquement en illustrant chacun de ces mètres par une strophe de son poème Háttatal… L’objectif des moines islandais était avant tout de réécrire l’histoire de leur peuple sous un jour plus en phase avec la religion chrétienne mais également de préserver la culture et l’art poétique scandinaves.

Sources chrétiennes

L’autre déformation majeure provient des seules sources contemporaines de l’Âge Viking, écrites par d’autres moines, ceux-là anglosaxons ou francs pour ce qui nous concerne ici : ce sont elles qui ont donné une si mauvaise réputation aux Vikings. Les chroniqueurs anciens sont connus pour leurs exagérations. Sous leur plume, les Scandinaves prendront cher… Les Annales de Saint-Bertin (datant de l’époque carolingienne) en sont une illustration. Un autre chroniqueur anonyme raconte par exemple qu’après le passage des Vikings à Bordeaux au IXe siècle « il ne restait plus une pierre debout ».

Les historiens actuels remettent de plus en plus en cause le mythe construit par les auteurs chrétiens de l’époque. Les Vikings étaient avant tout des commerçants qui cherchaient à installer des circuits commerciaux. Les Suédois (Varègues) feront le tour de l’Europe pour les besoins de l’ambre : cours d’eau russes jusqu’à la mer Noire, Méditerranée, Atlantique, mer du Nord, Baltique. L’effondrement progressif de l’Empire carolingien après la mort de Charlemagne et l’éparpillement du pouvoir en multiples royaumes rivaux sur l’île de Bretagne vont conduire les Danois et les Norvégiens à chercher des profits faciles en Occident.

Rollo et Ragnar Lodbrok : un personnage historique et un semi-légendaire

Dates, références historiques et personnages réels ou légendaires s’entrechoquent dans la série dans un joyeux désordre. Les scénaristes suivent plus volontiers les sagas islandaises que la réalité historique, les éléments fictionnels ajoutés par leurs soins compliquant encore plus la situation.

Rollo

Rollo fait clairement référence à un personnage historique, Rolf (francisé en Rollon), un chef de guerre audacieux et très fatigant. Pour s’en débarrasser, Charles III le Simple sera obligé de lui céder la Normandie en fief en 911. Comme les Vikings de la série, il avait peut-être des origines norvégiennes.

Il n’obtiendra pas la main de la foldingue de fille du roi (on ne peut pas tout avoir non plus…) Le fils de celui-ci, le futur Charles IV d’Outre-Mer récupérera le trône quinze ans après la mort de son père, qui avait fort mal fini après avoir été capturé par les putschistes robertiens en 923. Les IXe et Xe siècles sont une période d’effondrement du pouvoir central en Francie occidentale.

Rollo présente des similitudes avec son inspirateur historique mais aussi une différence majeure : une fois installés en Normandie, lui et ses héritiers deviendront les plus fidèles soutiens de la royauté française naissante. Ils ne fricoteront jamais en sous-main avec leurs cousins scandinaves comme dans la série. Au contraire, ils leur feront rapidement passer le goût de remonter la Seine, se révélant des défenseurs acharnés de leur fief.

Mais qui est donc Ragnar Lodbrok ?

L’offensive de 845 contre Paris a effectivement été conduite par un Ragnar. Celui-là est dit « aux braies velues » et postule comme un excellent prétendant historique pour le légendaire Ragnar Lodbrok. Cependant, les sagas et la série font également référence à d’autres chefs vikings et à d’autres époques.

Les moines islandais ont en fait mélangé plusieurs protagonistes réels pour son personnage. Ils ne l’ont pas « inventé » : s’ils en parlent, c’est qu’il était déjà un mythe dans la culture scandinave orale à l’époque. Les scénaristes de Vikings compliquent inutilement le problème en voulant couvrir toute la période des invasions.

Des dizaines d’autres personnages de l’Âge des Vikings peuvent faire référence au Ragnar historique. La thèse mythiste l’emporte : comme pour d’innombrables figures anciennes, Ragnar Lodbrok est un agrégat fantaisiste conçu par les moines islandais à partir de la tradition orale (après tout, ils avaient bien le droit de faire aussi de la littérature…)

Précisions au fil des saisons

 

Première saison : le débarquement en Angleterre et la pierre de soleil

On y fait référence au premier raid viking connu en Occident : l’attaque d’un monastère sur l’île de Lindisfarne en 793. Problème, non seulement ça ne concerne pas le Wessex, mais Ecgberht en devient le roi seulement en 802… La  pierre de soleil (héliolite) comme outil d’orientation est une hypothèse historique controversée. Quoi qu’il en soit, les Scandinaves avaient des compétences en navigation bien suffisantes pour traverser la Mer du Nord. Contrairement à ce qui est raconté, leurs expéditions à l’est sont postérieures et non pas le fait des Norvégiens mais des Suédois. On ne sait pas précisément ce qui a déclenché les raids des Vikings, les causes sont sans doute multiples : l’effondrement de l’empire carolingien à coup sûr mais peut-être également un changement climatique qui les auraient poussé à chercher de nouvelles terres arables ou encore la volonté d’établir une route commerciale jusqu’à Constantinople

Deuxième saison : un précoce Danelaw

Il y aura bien une installation scandinave en Angleterre mais elle sera plus tardive et imposée par la force (voir quatrième saison). Près de conquérir l’île entière après l’invasion de la Grande Armée Païenne, les Scandinaves en domineront une bonne moitié est à la fin du IXe siècle. Le Danelaw, c’est le pays où s’applique la loi des Danois, le Danegeld, c’est le tribut que devaient payer les Anglosaxons pour éviter les pillages. Cette volonté de conquérir des terres va dans le sens de l’explication climatique : diminution de la surface des terres arables en Scandinavie.

Troisième saison : problèmes de Charles…

Le siège de Paris mis en scène dans la saison 3 fait allusion à 845. Or, le Charles roi de Francie occidentale à cette époque n’est pas le Simple… mais le Chauve… Ce Chauve-là, petit-fils de Charlemagne, a en fait régné de 843 à 877 et était le grand-père du Simple… Du coup, c’est le frère de Ragnar, Rollo, qui devient totalement anachronique pour cette période…

Quatrième saison : la vengeance des fils de Ragnar

Il y a bien eu une gigantesque offensive scandinave en 865. Mais à cette époque, Ecgberht est mort depuis plus de trente ans… Au final, la séquence historique deviendra un épisode fondateur de l’unité anglosaxonne : tous les royaumes sont détruits les uns après les autres, sauf le Wessex. Son roi Alfred (enfant dans la série) parviendra finalement à reprendre une large portion de l’île aux Scandinaves. Débarrassé de ses rivaux grâce à l’invasion viking, il devient le héros fondateur de l’unité politique anglosaxonne. Son petit-fils Athelstan est considéré comme le premier roi anglais.

Cinquième saison : Ivar le Désossé

Ivar le désossé est un personnage réel : c’est un des chefs de la Grande Armée païenne de 865. Tout le reste est de la littérature, on ne possède à son sujet que de rares mentions d’époque et aucune précision sur son aspect physique. Son surnom de « désossé » restera donc un mystère. Il représente ce qu’on appelle un personnage semi-légendaire : il a existé mais ce qu’on sait de lui tient avant tout du mythe. Il est vu dans les sagas comme un berseeker, un guerrier qui entre dans un état de transe mystique et devient invincible. Les Romains employaient le même concept (qu’ils appelaient furor) : il y a peut-être une lointaine origine commune indoeuropéenne.

Sixième saison : les scénaristes dégoupillent

Les Suédois (appelés Varègues) ont tenté leur chance à l’est, attirés par la richesse de l’empire byzantin. En empruntant les cours d’eau depuis la Baltique, ils parvinrent à atteindre la Mer Noire, soumettant au passage les populations locales (slaves). La tradition russe parle d’un roi légendaire, Rurik, dont les descendants auraient fondé la première capitale, Kiev. Ce roman historique vise à évacuer la domination varègue qui semble bien être à l’origine de la Russie. La première partie de la saison 6 de Vikings inverse complètement la réalité historique : le roi de Kiev conçoit le projet d’envahir la Norvège (on se demande bien pourquoi…) A ce stade, on ne comprend plus où veulent en venir les scénaristes… Réponse dans la deuxième partie de la saison 6 sans doute !

Si vous cherchez des articles historiques originaux pour des blogs tourisme ou voyage par exemple, rendez-vous sur mon profil Wriiters.

Écrit par

Auteur, depuis toujours, j'ai écrit plusieurs romans et publie régulièrement des nouvelles sur le net. Je termine actuellement ma formation de correcteur au CEC. Mes domaines de compétences principaux sont la littérature, l'édition, l'histoire ancienne, la psychologie et la politique . Mon profil Wriiters.

Vous aimerez aussi

Soutenez le magazine