Une libéralisation de la tarification de l’électricité se projette en Italie.

En effet, la règlementation concernant le mode de tarification de l’énergie s’est vue révisée. La libéralisation de l’électricité est prévue pour le courant de l’année 2018 et promet d’inclure certains changements notables qui permettraient notamment au marché de l’énergie d’inclure des offres plus intéressantes pour les consommateurs, et c’est une bonne chose !

La nouvelle règlementation sera avant tout valable pour les ménages ainsi que les sociétés de petite envergure établies dans le pays. Libéraliser le secteur est en effet le but premier du gouvernement Italien. Un projet incitant à ce changement a récemment été voté par le gouvernement du pays. Cependant, il reste encore à le débattre au Parlement pour qu’il puisse réellement être validé.

Plusieurs fournisseurs = baisse du tarifs

Jusqu’à présent, les tarifs appliqués dans le pays sont régis par deux systèmes particuliers. Les petites entreprises, ainsi que les ménages italiens achètent généralement leur électricité auprès d’un fournisseur qui propose des prix règlementés. Pour les clients compris autrement catégorisés, les tarifs se négocient directement auprès de plusieurs fournisseurs comme pour la france.

La dérégulation du marché de l’énergie comprend plusieurs partisans qui n’hésitent pas à affirmer que le système de tarification règlementé qui est appliqué jusqu’à présent constitue une entrave non négligeable au développement de la concurrence. En effet, le constat est flagrant et implique une impossibilité pour les consommateurs de choisir entre les offres présentes sur le marché. Examiner les différentes propositions provenant d’un ou de plusieurs acteurs dans le secteur de l’énergie est relativement difficile.

Cette nouvelle liberté au niveau de la tarification apporterait de nombreux avantages, non seulement pour les consommateurs, mais aussi pour les principaux distributeurs d’électricité en Italie. Même si le projet ne sera appliqué que dans trois ans, il ne manque pas de susciter l’intérêt des ménages dans le pays.

Une libéralisation de l’électricité pour l’Italie en 2018
Buzze moi