Contrairement aux idées reçues, il est dangereux de conserver un véhicule non roulant, il peut être à l’origine d’un grave accident. Vous êtes ainsi invité à l’enlever au plus vite en faisant appel à une société spécialisée.

Des déchets dangereux dans les villes et les campagnes

Que ce soit pour une moto, une voiture, un utilitaire ou une simple caravane, le risque est réel. Pourtant, il est souvent sous-estimé par les propriétaires qui pensent avoir le droit de l’exposer de la sorte. Nombreux sont ceux qui se questionnent sur les raisons de cet enlèvement. La réponse s’articule autour du code de l’environnement qui met en avant cette obligation. De ce fait, tous les VHU (Véhicules Hors d’Usage) sont considérés comme des déchets particulièrement dangereux. Ils peuvent être au cœur d’un drame lié à un accident avec une voiture ou un piéton. Cette méconnaissance est sans doute expliquée par un manque de communication, car les habitants ne maîtrisent pas tous leurs droits.

Jusqu’à 75 000 euros d’amende pour le propriétaire

Dans le cadre du secteur de l’écologie, des précautions sont prises lors de la destruction. Le propriétaire est donc contraint de s’en séparer puisqu’il encourt des sanctions pénales. Pour cela, il doit se rapprocher d’une société spécialisée dans l’enlèvement des épaves. Elles sont nombreuses dans les villes de France, vous pourrez par exemple constater la présence d’un tel établissement près de Lyon. La zone d’intervention est relativement large, le déplacement pourra être effectué en Rhône-Alpes et dans le pays de Gex. Dans le cas contraire, le propriétaire s’expose à une amende de 75 000 euros, un montant assez important qu’il ne faut pas négliger, mais il pourra être couplé à deux ans d’emprisonnement.

Un risque de blessures à ne pas oublier

La pollution des sols peut s’avérer très forte, la responsabilité du propriétaire est donc directement engagée dans ce cas de figure. D’autres risques sont au rendez-vous concernant les épaves, une personne peut être blessée ou s’intoxiquer à cause de la dégradation des matériaux. Avec un véhicule non roulant stationné sur le bas côté ou même sur une place de parking peut-être au centre d’une collision. De plus, il ne faut pas oublier que ces appareils contiennent des huiles inflammables. Il suffit d’un mégot pour qu’un drame se produise en une poignée de seconde. Même lorsque les températures sont élevées, le risque est présent.