Difficile de choisir une porte de garage parmi les différents modèles et configurations disponibles sur le marché. Pour éviter de réaliser le mauvais choix, voici quelques informations à connaître au moment de passer à l’action.

La configuration de son garage

La manière dont est configuré le garage permet de déterminer le type de système d’ouverture à choisir, et ce, en fonction de ses attentes en termes d’espace. L’ouverture peut être à enroulement, latérale, verticale,  voire une porte de garage sectionnelle ou battante. Il est également possible qu’elle soit battante, basculante ou coulissante.

À titre d’exemple, si l’espace est restreint, il est conseillé d’investir dans une porte à enroulement ou tout autre modèle « générant » peu d’encombrement. Pour optimiser l’espace intérieur, la porte battante est la meilleure alternative.

Le matériau de la porte de garage

Le matériau ne doit pas être négligé, et ce, tout comme l’ergonomie de la porte. Si le choix se porte sur une porte de garage en bois, il faudra bien prévoir l’entretien de celle-ci (en temps et en coût). À noter que ce type de matériau résiste mieux à la chaleur que le PVC, l’acier ou encore l’aluminium.

La porte de garage en PVC est celle qui propose la meilleure isolation. Accessible à un prix raisonnable, elle offre toutefois une faible sécurité.

L’acier est un bon compromis entre le PVC et le bois, il convient notamment aux ouvertures verticales. Pour disposer d’un système plus rigide, l’aluminium est le matériau le plus adapté concernant une porte de garage.

L’esthétique de la porte de garage

Bien que la sécurité, le confort et l’isolation soient indispensables pour une porte de garage, il ne faut pas pour autant négliger sa décoration. Cette dernière améliore la présentation de l’ouverture ainsi que de la maison. Une porte de garage peut notamment se décliner avec des nervures verticales, diagonales ou horizontales.

La motorisation de la porte de garage

Dans le cas d’une porte de garage motorisée, il faudra bien considérer le type de l’automatisme. Ce dernier peut être soit intégré au coffre, ou, à bras articulés (ou déportés).

Enfin, dernier conseil, n’oubliez surtout pas de prendre la mesure des cotes avant tout achat.

Porte de garage : comment ne pas se tromper ?
Buzze moi