L’hiver approche à grands pas, vous ne pouvez donc pas faire l’impasse sur votre cheminée surtout si celle-ci est utilisée pour votre chauffage. Si vous ne voulez pas être la cible d’une mauvaise surprise, il sera préférable de se rapprocher d’un professionnel. 

Saviez-vous qu’il est possible de réparer la vitre de votre insert ? 

Les Français sont nombreux à avoir délaissé le chauffage traditionnel qui fonctionne avec l’électricité. Ils se focalisent sur des versions beaucoup plus réjouissantes qui n’entachent pas leur budget et qui sont également beaucoup plus simples à réparer. Vous pourrez par exemple acheter une vitre insert cheminée assez facilement si la vôtre a rencontré un problème de taille. De plus, cette solution est intéressante, elle est économique et surtout écologique puisque vous utilisez une énergie renouvelable. 

Le ramonage permet de lutter contre les intoxications au monoxyde de carbone

Toutefois, avant d’allumer pour la première fois votre insert de la saison, il sera préférable de vous attarder sur le ramonage de votre cheminée. Cette dernière a sans doute besoin d’un petit nettoyage, car les dégagements de fumée sont particulièrement nocifs pour votre santé. Cet entretien est indispensable dans le but de lutter contre les intoxications au monoxyde de carbone. Ces dernières sont pourtant négligées et les drames sont de plus en plus nombreux. Il sera impératif de vous focaliser sur les règles dévoilées sur Internet par votre commune ou votre département. 

Deux ramonages au cours de l’année sont particulièrement indispensables

Généralement, il est nécessaire de procéder au ramonage deux fois dans l’année. La première sera effectuée avant le début de la saison dans le but de garantir les meilleures conditions pour le fonctionnement de votre insert. La seconde sera programmée pendant l’utilisation au cours de l’hiver. Malheureusement, ces nettoyages sont souvent mis de côté alors que les désagréments sont nombreux et surtout néfastes. 

Il est désormais l’heure de faire ramoner votre cheminée
Buzze moi